La science du trading Posts

Le Forex ou Foreign Exchanges est un marché financier qui enregistre une quantité importante d’opérations de trading, et qui brasse donc des milliards de dollars par jour.

En effet, bon nombre de personnes commencent leur aventure en trading sur ce marché, et une proportion non négligeable échoue à se faire des gains. Nous avons donc rencontré Floriane qui, depuis quelque temps, trade sur le Forex. Voici ce qu’elle en dit. Et une autre expérience des traders.

Qu’est-ce qui t’a orienté vers le Forex?

J’ai fait l’option du Forex pour 5 raisons principales. La première est que le Forex est un marché intemporel dans la mesure où, en dehors du weekend, je peux y trader dessus à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

La seconde est que ce marché est très liquide dans la mesure où l’estimation de la valeur totale des transactions journalières est de 5000 milliards de dollars. Il est donc aisé d’envisager y faire de gros bénéfices.

Sur le Forex, je bénéficie de l’effet levier, par lequel je peux multiplier, jusqu’à 400 fois, mon capital sans que mes pertes ne puissent dépasser ce dernier. En outre, mes trades se limitent à 5 ou 6 pairs majeurs de devises. Le marché m’est donc facile à surveiller. Enfin, les intermédiaires prélèvent les commissions au spread, ce qui reste avantageux pour moi.

Quelles difficultés as-tu rencontrées?

Trader sur le Forex requiert deux aptitudes: l’auto disciple et une psychologie au beau fixe. À mes débuts, j’ai été confrontée à ces deux paramètres. Bien que maîtrisant les bases du trading, je n’arrivais pas à suivre la stratégie que j’avais auparavant définie.

Mes premiers ordres ont donc été quelque peu erratiques, avec comme résultats des gains, mais également assez de pertes. Par ricochet, mon niveau de stress a drastiquement augmenté. Il m’a donc fallu, redéfinir la raison de ma présence sur le Forex, m’armer de rigueur pour mieux gérer mon stress et rester focalisé sur ma stratégie.

Formation en négociation

Le trading prend en compte toutes les opérations effectuées par les personnes morales et physiques sur les marchés financiers, ceci, dans le but de maximiser les gains tout en minimisant les risques. C’est une activité très lucrative, pour peu que les rudiments soient maîtrisés.

Aujourd’hui, notre rédaction a eu le privilège d’interroger, le créateur de TV Oled, startup de la vente de télévision, qui a partagé avec nous son parcours de trader à chef d’entreprise. En voici la quintessence !

Avez-vous toujours été chef d’entreprise?

Pour sûr que non ! J’ai un parcours académique comme beaucoup de personnes. J’ai donc suivi une formation professionnelle en markéting et techniques de vente et suis diplômé d’une grande université de la place. Toutefois, j’ai découvert le trading, pratiquement à la fin de mon cursus, pendant que je cherchais à me faire employer. Je me suis donc lancé dans l’aventure.

Comment êtes-vous devenu trader?

Par l’auto formation. Cela m’a demandé beaucoup de discipline et de rigueur pour comprendre et assimiler toutes les informations utiles à la profession de trader. Je me suis donc formé, via internet, grâce à des e-books disponibles et sur des portails et forums d’échanges. Il m’a fallu près d’un an pour m’ouvrir un compte en réel et m’y mettre.

Avez-vous investi beaucoup d’argent dans le trading?

Contrairement, à ce que pensent de nombreuses personnes, point besoin d’un gros capital pour trader. D’ailleurs, je vous rappelle que je venais de finir mes études et j’avais juste 1000 euros sur mon compte en banque.

Lorsque je me suis estimé prêt, j’ai constaté un broker et ouvert un compte réel. Compte tenu du fait que j’évoluais à mes débuts sur le Forex, j’ai pu bénéficier de l’effet de levier. Mon ambition n’était pas de gagner de grosses sommes en un coup, mais plutôt de faire, de manière constante, des bénéfices réguliers. Il en a été ainsi, pendant environ 6 mois de pratique régulière.

Puis, lorsque je me suis senti aguerri, j’ai pu miser de grosses sommes avec des effets leviers plus importants.

Comment avez-vous pu amasser de quoi lancer votre start-up?

En ayant une vision claire de mon ambition. Le trading est une activité très rentable certes, mais également assez risquée. L’aboutissement favorable ou non d’un ordre dépend fortement des configurations économiques et financières mondiales. Ces dernières ne sont pas toujours prévisibles, surtout sur le long terme.

Je ne voulais donc pas m’accrocher à cette activité, comme unique source de revenus. Mon ambition était donc de lancer mon entreprise, mais avec l’argent obtenu en tradant. Je me suis fixé un montant à obtenir et j’ai développé une stratégie de travail personnel. J’ai mis toute ma volonté et ma rigueur à la respecter. Voilà donc comment j’ai pu lancer mon entreprise.

Pourquoi une start-up de télévisions Oled?

Tout simplement parce qu’il s’agit d’une technologie évoluée, permettant de concevoir des appareils avec des images de haute qualité, voici le site. Ces appareils sont donc très prisés par les consommateurs, ce qui fait que ce secteur du marché est l’un des plus lucratifs du moment. Je me fais donc des l’argent en tradant et, plus encore, en investissant ces gains dans ma start-up.

Un mot de fin?

Le trading est une activité passionnante et très enrichissante en termes de gains, mais également de connaissances et d’émotions. Toutefois, pour y parvenir, il faut développer une stratégie et surtout se fixer des objectifs.

Formation en négociation

On remarque depuis quelque temps, que DigitalBusiness occupe une place importante parmi les acteurs les plus importants du secteur du trading. Ce courtier, qui a vu le jour il y a quelques années, a su progressivement se frayer un emplacement idéal sur le marché financier. Nous avons donc rencontré le fondateur de ce courtier, qui nous raconte amplement, son parcours en tant que trader en ligne. Découvrez donc, ici, notre interview !

Pouvez-vous nous dire par où tout a commencé ?

Tout a commencé lorsque j’ai découvert pour la première fois, ce qu’on appelle le trading. En effet, j’en avais entendu parler bien avant, mais je ne me suis pas tout de suite intéressé à ce secteur, car pour moi, aucune activité ne pouvait paraître aussi facile sans un piège.

Ce n’est qu’après avoir eu des preuves tangibles, j’ai pris connaissance du fait que le trading pouvait réellement être aussi profitable qu’on le dit via digitalbusiness.fr. En effet, j’ai côtoyé plusieurs personnes qui ont eu l’amabilité et insistance de m’inviter à quelques présentations, afin que je prenne réellement connaissance de cette opportunité que je ratais, au fur et à mesure, que le temps passait.

Qu’est-ce qui vous a vraiment intéressé ?

Il faut dire qu’au départ, lorsque j’ai fait la connaissance du trading, j’étais vraiment intéressé par le secteur des matières premières. En effet, j’ai trouvé fascinant qu’on pouvait se faire des bénéfices en quantité incommensurable, en investissant uniquement sur certaines matières que l’on utilise au quotidien.

Vous convenez avec moi que certaines matières telles que l’or, l’argent, ou encore le pétrole sont utilisées de façon quotidienne. Je me suis donc dit que je pouvais faire une bonne affaire, en investissant simplement sur les valeurs que prennent ces matières premières, et me faire des bénéfices au quotidien, en fonction des différentes fluctuations qui se déroulent sur le marché.

Avez rencontré des difficultés ?

Bien entendu ! Il faut dire qu’au départ, je pensais que faire du trading était un jeu d’enfant, mais j’ai remarqué par la suite, qu’il y avait plusieurs nuances qu’il fallait que je comprenne au préalable. C’est pourquoi, j’ai suivi une formation, afin de pouvoir m’en sortir convenablement. Cette formation, il faut le dire, m’a appris un bon nombre de choses, et m’a fait éviter plusieurs erreurs de débutant.

Comment êtes-vous passé de trader en ligne à la création d’un broker ?

Il s’agissait d’un réel parcours du combattant. Toutefois, j’ai dû maîtriser au préalable tous les aspects du trading sur xm.com, avant d’en arriver là.

Surtout lorsqu’on parle de courtier, il faut avouer qu’en créer un n’est pas une affaire aussi simple, car il faut veiller à sa fiabilité, et à la sécurité qu’il apporte aux clients. J’ai donc entrepris toutes les recherches nécessaires, afin de pouvoir monter ma société, et assurer à mes clients une sécurité impénétrable. Les services que je propose vont également dans ce sens.

Interviews banquiers

Les grandes sociétés ou entreprises attirent les investisseurs lorsqu’ils sont en bonne posture économiques. En France, on peut les compter par centaines ces entreprises qui ont un grand capital. Nous avons par exemple l’opérateur des télécommunications, Orange, qui est plutôt bien placé en bourse.

Pour mieux découvrir ce qu’il en est réellement de cette action, nous avons interviewé le PDG de l’entreprise, afin qu’il nous situe mieux sur leurs actions en Bourses. Il nous a livré un certain nombre d’informations importantes susceptibles de vous être utiles, surtout si vous êtes trader.

Parlez-nous brièvement de votre entreprise

Orange n’est plus vraiment à présenter en France. C’est de loin le réseau le plus influent et le plus répandu dans le secteur des télécommunications en France. Créées depuis 1988 sous le nom de France Télécoms, nous avons évolué sous ce nom jusqu’en 2013 où nous avons choisi la dénomination actuelle. L’année dernière, notre chiffre d’affaires était de 41 milliards d’euros.

Nous comptons actuellement plus 250 000 salariés, dont la majeure partie (soit 91 000) est France métropolitaine. Nous sommes installés dans 29 pays dans le monde ; en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient, et en Asie. Nos interventions ne sont pas seulement à l’endroit des consommateurs et abonnées particuliers. Nous avons aussi la télécommunication pour les entreprises, sans oublier l’extension à l’internationale

 alors que peut-on dire de vos chiffres d’affaires actuellement ?

Pour ce qui est des chiffres d’affaires de la société, il y a eu une baisse considérable en 2012 suite à une situation liée à internet. Cette situation depuis que nous avons pris les rênes il y a eu une nette amélioration. Depuis l’année 2015, les choses évoluent normalement, ce qui nous permet d’envisager de nouvelles options. D’ailleurs, nous avons étendu récemment nos services dans d’autres pays en Afrique. Nous sommes également dans la vente de contenu en ligne, telle que la musique.

Vos actions se portent-elles donc bien à ce jour ?

Pour le moins, que l’on puisse affirmer, en bourse, les choses est en plein mouvement. Tantôt vers le haut vers le bas. Tout en admettant que de mauvaises performances soient observables de temps en temps, il faut dire que les prix sont restés constants ses derniers mois. Quand on observe de près les performances de l’entreprise, ainsi que la détermination de ses partenaires sans cesse renouveler, il est facile de reconnaitre que les actions d’Orange sont sur une très bonne tangente, vous pouvez en savoir plus sur optionmag.fr.

Actuellement, nous gardons la ligne et sommes au-dessus de notre moyenne mobile des  50 derniers jours. D’ici quelques années nous serons dans une posture plus évoluée que celle actuelle, car nos investisseurs se font de plus en plus nombreux, et nous nouons des partenariats toujours avec pour objectif de rendre la firme plus grande, et plus rentable pour tous. À ce jour, nous faisons partie des 40 plus grandes entreprises cotées en bourse en France. Nous envisageons de grimper dans le classement en améliorant nos chiffres. C’est un duel que nous gagnerons certainement.

 

Interview avec les PDG

L’action de la compagnie aérienne Air France se porte mieux, c’est le moins qu’on puisse dire. Cependant, pour en savoir plus, nous avons posé au PDG, 3 petites questions tel avec Maxime .

Pourquoi une telle hausse ?

Nous sommes la meilleure compagnie aérienne française, et nous produisons chaque année, les meilleurs services pour nos clients, il n’est donc pas étonnant que nos chiffres d’affaires soient élevés, ce qui a une incidence sur le cours de nos actions.

Quel est votre objectif ?

Notre objectif est simple, nous améliorer afin que les clients soient satisfaits de nos services. Car un client satisfait, comme vous le savez, c’est un client qui revient.

Pensez-vous que les prévisions sont bonnes pour vos actions ?

Absolument, nous allons faire une bonne performance sur le marché financier cette année, et dans les années à venir. Il est même prévu une hausse de 100 % pour les deux prochaines années. Cependant, on espère bien, car le marché est volatile.

Interview avec les PDG

Vous êtes trader en bourse ? Simple amateur ou professionnel ? Dans les deux cas, vous connaissez sûrement le magazine OptionMag. Véritable mine de conseils et d’informations sur tout ce qui touche au trading (actions, devises, crypto-monnaies…), on y propose des stratégies, des analyses, mais aussi des comparatifs de courtiers. Nous avons la chance de nous entretenir avec Maxime Beggiato, le génie à l’origine de ce formidable site.

Pourquoi un magazine spécialisé en trading ?

Le trading est un sujet qui me passionne. A lui seul, c’est un univers vaste et complexe qui ne cesse d’évoluer et réserver des surprises. Parfois, c’est un peu difficile de s’y retrouver. Avec OptionMag, je voulais faire d’une pierre deux coups : partager ma passion tout en aidant les novices à comprendre et se familiariser plus facilement avec le trading en ligne et ses codes.

Parlez-nous de votre parcours en tant que trader indépendant

Au fait, mon intérêt pour le trading remonte à très longtemps. Je ne me souviens plus vraiment si ça a commencé au lycée ou à l’université. Le principe et les règles ont tout de suite attiré mon attention. L’idée d’acheter et vendre des actifs, de spéculer au quotidien, de ne pas savoir ce qui vous attend… j’étais fasciné par le fonctionnement de ce métier « périlleux ».

J’ai commencé par me renseigner, me documenter, apprendre les fils du métier auprès des personnes qui s’y connaissent. Puis je me suis lancé dans des études qui pourraient m’aider à mieux cerner le métier. J’ai ensuite commencé à trader de manière occasionnelle. Mais j’ai rapidement pris goût au métier, au point d’y consacrer de plus en plus de temps, jusqu’à devenir trader indépendant.

Comment vous est venue l’idée d’OptionMag ?

L’idée m’est venue naturellement au fait. J’ai repensé à mes débuts, je me souviens que c’était parfois très difficile de trouver des renseignements et des conseils sur le trading. Or ce n’est pas très évident de continuer à avancer quand on n’a pas toutes les cartes en main. D’où la création d’OptionMag, un magazine spécialisé dans tout ce qui se rapporte au trading.

Avec mon équipe, nous veillons à ce que les internautes puissent y trouver tout ce qui pourrait les aider à se former et progresser rapidement dans le domaine. Dans nos pages, ils peuvent consulter des analyses, des stratégies ou encore des comparatifs pour trouver le meilleur courtier en ligne.

Justement, sur quels critères vous basez-vous pour proposer un courtier ?

Avant tout, je tiens à préciser que tous nos avis concernant tel ou tel courtier en ligne sont purement objectifs. OptionMag ne fait pas de publicité, nous donnons juste un avis honnête et constructif après avoir effectué une évaluation très impartiale de la plateforme de trading.

Il faut faire très attention au moment de choisir son courtier en ligne. Voilà pourquoi chez OptionMag, on prend vraiment le temps de tester nous-mêmes le courtier et sa plateforme, avant de le proposer dans notre comparatif. Parfois on est plusieurs à s’inscrire sur le site dans le but de tester son efficacité, la fiabilité de ses services à travers différents points de vue.

En ce moment, on est à fond avec eToro, IQ Option et markets.com, tous des sites parfaits pour commencer à trader sans prendre trop de risque. Il faut savoir que les plateformes intéressantes sont nombreuses de nos jours, mais toutes ne conviennent pas toujours à des traders débutants. Pour ma part, j’ai fait mes premiers pas sur IQ Option. Un excellent site qui m’a permis de me familiariser rapidement avec le métier. C’est un peu grâce à ce courtier que j’en suis là maintenant.

Un dernier mot pour les traders débutants ?

Il faut persévérer, car le trading est vraiment un métier passionnant qui peut réserver de belles surprises au quotidien ! Il faut juste veiller à avoir tous les bagages et les connaissances en main pour se lancer dans l’aventure en toute sérénité. Chez OptionMag, nous aidons les débutants à avoir toutes les bonnes cartes en main pour réussir. Peut-être pourrez-vous y trouver votre bonheur !

 

 

 

Interviews avec traders

Depuis peu, le trading en ligne est devenu vraiment accessible à tous grâce à l’apparition de brokers fiables. Vous n’avez peut-être pas la formation adéquate ou le temps de l’acquérir pour spéculer sur les cours boursiers, mais vous voulez quand même profiter de cette occasion rêvée de vous enrichir ? Prenez deux minutes pour lire cet article sur les Robots de Trading, il pourrait vraiment changer votre vie du tout au tout !

C’est quoi, un robot de trading ?

Ce qui se cache derrière l’appellation « robots de trading » n’est rien de bien extravagant, rassurez-vous. Ce sont tout simplement des algorithmes et des programmes destinés à trader en se basant sur les évolutions précédentes des marchés. Grâce à de nombreuses études et en particulier sur les intelligences artificielles et leur capacité à apprendre des itérations précédentes, les robots de trading on fait un bon de géant très récemment. Les cours boursiers sont le milieu rêvé pour développer au mieux leurs capacités d’adaptation et pour réussir à gagner de l’argent facilement !

Il en existe deux types. Tout d’abord, il y a les robots de trading semi-automatiques, qui se contentent de notifier les mouvements intéressants des valeurs que vous suivez. Ainsi, vous pouvez facilement repérer les opportunités sans vous fatiguer à étudier les évolutions précédentes des cours, ni à avoir en permanence les courbes sous les yeux. Cette méthode vous permet à la fois de moins vous solliciter, mais aussi de vous faire voir des opportunités que vous auriez pu rater même en suivant le cours attentivement. Vraiment extra pour les nouveaux traders ! Mais vous pouvez ne pas être disponible quand vous recevez la notification, ou bien tout simplement ne pas la remarquer.

Voici une interview avec la créateur du robot chez DM Trading

C’est pour cela qu’il existe un deuxième type de robots de trading, entièrement automatique. Grâce à des algorithmes complexes, ils gèrent un capital de base que vous déposez au début. Les robots ne se fatiguent pas et ne sont pas affectés par le stress qui pourrait vous accabler sur de longues phases de négociations ; leur efficacité est constante dans le temps. Leur nature leur permet également d’être extrêmement rapides dans leurs placements et leurs décisions. Fini, les soirées accablantes à vous demander si le cours a une tendance haussière ou baissière, si la tendance que vous détectez est un micro-mouvement ou un mouvement de fond qui va s’amplifier ! Il vous suffit d’attendre que le programme fasse son travail.

Cependant attention aux arnaques !

Bien que des robots de trading soient disponibles gratuitement sur internet, ils sont extrêmement basiques et ne comportent pas toutes les fonctions que peuvent avoir d’autres robots payants. Le prix varie beaucoup, entre 20€ et 5 000€ actuellement sur le marché. Renseignez-vous bien pour savoir quel type de robot conviendrait le mieux à vos besoins – et attention aux arnaques ! Certains robots ne sont pas aussi performants qu’ils le disent. N’hésitez pas à investir dans de la qualité pour pouvoir être tranquille plus tard. Rien ne vaut le confort d’être sûr de la qualité de son matériel et de ne pas avoir à vérifier toutes les deux secondes si tout va bien.

Si vous rencontrez un problème, sachez que les supports techniques restent en général très disponibles pour venir vous aider. C’est une technologie relativement nouvelle, et qui a donc besoin des retours de ses clients pour continuer à s’améliorer et pour permettre aux traders de mieux réussir.

Il existe de nombreux robots de trading disponibles sur ordinateur et sur iOS et Android, pour vous permettre de rester au courant des évolutions de votre capital où que vous soyiez.

etude des robots de trading